La triste chanson de la flûte

This post is also available in: Chinois simplifié, Anglais, Italien, Russe, Espagnol, Arabe, Indonésien, Bosnien, Croate, Malais, Portugais - du Brésil, Serbe, Tagalog, Turc

Les Sermons quotidiens du Maulana Cheik Nazim

La Triste Chanson de la Flûte

 01 Mars 2011, Mardi

A’uzubillah himinash shaitan nirrajeem

Bismillah -hir Rahman nir -Raheem

Assalamu’alaikum wrh wbkt

Première Partie

(Cette  courte vidéo  consiste en deux parties, les 3 premières  minutes montrent une représentation musicale avec un instrument étrange  appelé un ‹hang , un instrument  en porcelaine ressemblant à un wok et qui  produit des sons obsédants et relaxants . Visionnez-la, elle ne dure que 3 minutes, et il vaut  la peine de l’écouter, surtout  que le jeune artiste est si sérieux et charmant.)

  • C’était une représentation captivante, l’on ne pouvait s’empêcher de se laisser transporter momentanément dans un autre monde. Le Maulana a dit à l’artiste qu’il ne s’agissait pas d’un instrument récemment inventé comme beaucoup de personnes le clament  (même  Wikipédia). Au fait on le jouait depuis l’époque des Ottomans.  Les femmes du Harem Royal le jouaient aux palais des Ottomans; ces représentations procuraient la  détente aux Sultans. Le Maulana a remercié humblement Allah de  lui avoir envoyé ce jeune artiste timide, dont la performance musicale avait contribué à alléger ses fardeaux.

Album de ‘hangs’

 

Pas de commentaire

Fin de la Première Partie

Deuxième Partie

(La deuxième  partie de cette vidéo montre le Maulana donne un aperçu  des airs tristes et mélancoliques produits  par un instrument  ressemblant à une  flûte éolienne, appelé un ‘ney’. Elle  montre le Maulana parlant après la fin de la performance musicale de la flûte. L’enregistrement  de la vidéo ne montre pas  la performance de la  flûte elle-même. Pour simplifier, nous utiliserons  désormais le mot flûte, car peu de  de personnes savent ce qu’est un ‘ney’).

  • Les airs produits par une flûte sont toujours mélancoliques, tristes et obsédants. Pourquoi ?
  • La flûte est faite, en la découpant de sa mère, la plante de bambou.   Depuis qu’elle  avait été découpée avec force de sa mère, le morceau  de bambou taillé, angoissé,  appelé maintenant une flûte,  gémit et pleure, produisant des airs abattus de celui qui éprouve ‘un désir ardent  de retourner là d’où il est venu , d’être réuni avec le reste de l’arbre de bambou.
  • Nos Âmes ont été créées dans les Cieux, et pendant d’innombrables années y ont vécu  dans la complète obéissance  et dans le bonheur absolu de demeurer dans le Royaume Divin. Amenées sur terre contre notre volonté, et placées dans une cage de chair égoïste et de désirs pervers, elles pleurent tristement de leur  séparation inattendue, elles cherchent  un moyen de retourner dans leur patrie, les Cieux.
  • Quand  le Maulana écoute la flûte, il se souvient  des soupirs tristes des Âmes, chacune cherchant un moyen de retourner à la maison. « Écoutez ce que vous dit le bambou  » dit-il, « écoutez sa plainte ! Il se plaint de sa séparation de la plante mère ».
  • Le Maulana a conclu en louant l’artiste, disant qu’il était « vivant », que c’était une performance musicale qui ne venait pas de l’esprit, mais  du coeur ! « Joué comme un vrai maître, » a dit  le Maulana, « j’étais satisfait et détendu en l’écoutant. Et mon Maître, le Grand Cheik Abdullah, a confirmé ceci ».

Al-Fatihah

Commentaires

1) La  Séparation et la réunion

  • Tout comme un bébé pleure lorsqu’il est séparé du confort de l’utérus de sa mère, la séparation de la flûte de la plante mère, est une expérience pénible et déchirante. De même, la Mort, la séparation de l’Âme du corps, a été décrite comme une expérience atroce, lorsque  l’Âme dit adieu au corps,  cellule par cellule.
  • Allah démontre à travers notre vie sur terre que la séparation est toujours abominablement douloureuse, et que la réunion est le plus doux des élixirs.
  • Chaque mort est pleuré profondément par ceux qui le chérissent, certains n’arrivent jamais à accepter cette séparation. Pourtant chaque séparation porte en elle l’espoir de la douceur, de la réunion. Le Maulana dit, que  même après  être « séparés » de la nourriture, ne serait-ce que   quelques heures pendant le jeûne,  la bouchée de nourriture que nous prenons en interrompant le jeûne est si savoureuse et satisfaisante.
  • Donc, la parole du Prophète (pssl), « Désirer ardemment de retourner dans sa patrie est un signe foi ».
  • Ô  croyants, vous n’avez pas été créés dans ce monde. Vous n’avez pas été créés pour ce monde. Vous ne formiez jamais  partie de ce monde. Et vous n’emporterez jamais une partie  de ce monde avec vous. Ecoutez le désir ardent  dans vos Âmes ! Vous êtes venus d’un avion éternel, et  vous retournerez à cet avion éternel. Pour ceux qui cherchent, ils seront réunis avec leur Seigneur, le Tout-puissant pour ne plus jamais être séparés.
  • L’éternité, dit le Maulana, est le plus beau des paroles, donnant tant d’espoir parmi le désespoir dans cette vie temporaire, donnant tant de joie dans cette vie de tristesse et de  souffrance, donnant tant de plaisir dans cette vie de  douleur, de poison.

 

 L’Eternité.

  •  Demandez à quiconque ayant perdu un être cher et bien-aimé, que ne donnerait-il pour passer, ne serait-ce que  cinq minutes, avec l’être qu’il  a perdu – de le  tenir, le chérir, l’étreindre, l’embrasser, ne serait-ce qu’une fois, d’enlacer la personne qui lui manque tant. Et si on lui offrait la possibilité d’être réuni avec cette personne chère qui  est partie, pendant une année ? Ô, que son coeur chanterait de joie, que les rythmes de  de son coeur seraient  joyeux et heureux.
  • Mais Ô croyants, ne réalisons-nous pas qu’on nous a offert d’être réunis  avec notre Bien-aimé, non pas pour  cinq minutes seulement, non plus  pour  une année seulement, mais pour l’éternité ! Pour l’éternité, Il nous donnera Son Amour  sans  fin, nos Âmes ne souffriront jamais  de la séparation avec Lui, plus jamais. Ce sachant, nos Âmes plaident, maintenant, pour que ce désir ardent nous donne l’espoir et la force de  nous acheminer vers  cette réunion permanente !
  • Pourtant, nous faisons la sourde oreille aux prières de nos Âmes endeuillées, et, en tournant le dos à l’éternité, nous choisissons d’être séparé de Lui – nous choisissons le monde d’ici-bas. Et parce que nous l’avons choisi, quand nous retournons dans  l’autre monde, là-bas, nous languirons du  monde d’ici-bas, et puisque nous n’y retournerons jamais, ce sera à notre tour de  pleurer, car nous avons été éternellement séparés de celui que nous aimons.

 

2) Les Vrais Guides sont  Les Maîtres du Coeur

  • A la fin de la vidéo, le Maulana a remarqué que l’artiste avait  la marque d’un Maître, car il jouait du coeur, et non de l’esprit, et en ce faisant, ses airs  « pénétraient »  dans le coeur du Maulana, lui apportant détente et  contentement. Le Maulana nous enseigne que les guides religieux d’aujourd’hui  sont de deux types.
  • Il qualifie le premier type  d’Erudits, ceux qui parlent de l’esprit, de notes apprises par cœur, et de discussions intellectuelles. Ils s’intéressent  plus à accumuler  des titres  et des distinctions   dans ce monde, et ils sont des orateurs éloquents, citant souvent   leurs recherches et thèses. Comme leurs paroles viennent de l’esprit, elles  n’atteignent que  l’esprit de leurs auditeurs, mais étant  dépourvues de lumière, elles apportent un poids lourd et un fardeau à l’esprit. C’est comme  un étudiant qui a une mine d’informations, mais ne peut lutter contre les manifestations diaboliques qui l’animent.
  • Le Maulana dit que ces types d’Enseignants croient que  pour enseigner un sujet une matière/, l’on doit avoir lu un livre à ce sujet.  Ils s’identifient à des aleems, dont la définition est ceux ayant mémorisé ou lu beaucoup de livres. Les paroles qui n’atteignent pas l’esprit de l’étudiant ne peuvent apporter  satisfaction, car le mouride n’aura satisfaction que lorsque la connaissance atteint son coeur .
  • Le deuxième type d’Enseignanst parle d’un coeur illuminé, de perles de sagesse et de bijoux de vraie compréhension. Leur enseignement est une connaissance de goût, car nul  ne trouvera des perles ou des bijoux sans entreprendre un voyage difficile pour les trouver. Un tel enseignant béni, parle à vos coeurs, et la personne présente se sent allégée et  détendue après s’être assise dans leur cercle.
  • Vous  pouvez toujours faire la différence ! Le Maulana dit que la différence, est comme la différence entre le ciel et la terre ! L’on peut  certainement faire la différence entre le fruit en plastique et le fruit réel. Un type de discours (avec l’égo), est adressé à votre esprit, il vous  assombrit et vous incombe, alors que l’autre type (celui de la lumière du coeur), est adressé à votre coeur, il vous soulève et vous détend, apportant satisfaction à l’Âme. Alors cherchez un vrai Maître, celui qui parle de son coeur au vôtre, car, du coeur au coeur, il y a une connexion.
  • Le Maulana avertit tous les mourides, que contrairement au rejet de la nourriture contaminée que vous avez mangée accidentellement, l’on ne peut pas être débarrassé des enseignements contaminés (du premier type d’Erudits) si facilement, ils peuvent rester avec vous, et vous empoisonner, jusqu’à la fin de votre  vie. Le Grand Cheik dit, que, pour cette raison, nous devons faire attention à ne pas nous asseoir avec ceux qui renient les  Tariqahs et Murshids, car  si nous le faisons, nous devrons nous préparer à porter un fardeau lourd d’obscurité et à vivre avec un coeur blessé pendant une année !

 

Ce Résumé est dédié à la tendre mémoire  de très chère Soeur Maryam Fatima,  fille du Cheikh Muhammad Baba Ishtiyaque (le représentant du  Maulana aux EAU), qui est décédée quelques heures avant que ce Résumé soit publié. Elle était l’inspiration sublime derrière ce Résumé, car pendant qu’elle  goûtait à la douceur de la réunion, nous  étions dans la tristesse de  la séparation. Qu’Allah bénisse son Âme éternellement, et que la tranquillité éternelle soit accordée à ceux qui la chérissent, pour le chagrin qu’ils ont enduré si patiemment. Ameen. Al Fatihah.

Ce sermon en anglais de dix minutes est accessible sur le site http://sufihub.com/suhbah/www.Saltanat.org, cliquez ici pour le visionner  Saltanat TV est le Site Officiel de Maulana Cheik Nazi , sanctionné et  approuvé par lui personnellement.


Avez-vous aime cela ? Partagez-le  

Did you like this? Share it:


This entry was posted in 2011, Sermons and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.